shutterstock_48736036_web

Divorce et enfants: comment leur annoncer ?

Vous avez décidé de vous séparer, les parents d’un de ses amis divorcent, ou la séparation d’un couple célèbre est diffusée à la télévision ? Le moment de parler du divorce à vos enfants est ainsi arrivé : voici nos astuces.

Pour de nombreux parents, parler du divorce est l’une des conversations les plus difficiles à avoir avec les enfants. Comme vous pouvez le voir sur cette vidéo, pour les enfants, il ya souvent beaucoup de confusion, de peine et d’insécurité, et c’est bien le travail des parents de les aider à comprendre, accepter et vivre avec ce nouveau changement.

Ici, nous avons compilé quelques astuces pour vous aider à annoncer et expliquer le divorce à vos enfants:

Comment annoncer un divorce aux enfants ?

  • Expliquer le divorce en équipe

 
Nos experts recommandent que vous vous asseyiez tous ensemble afin de parler ensemble à vos enfants. Même s’il n’y a qu’un seul parent qui prend la parole, il est important de montrer un front uni, et que tous deux, vous souligniez et accentuez le fait que votre amour pour vos enfant n’a pas changé et ne changera pas.

  • Allez à l’essentiel

 
Si votre mariage se termine, les experts recommandent de dire à vos enfants des faits simples. Vous pouvez leur expliquer que leurs parents ne vivront plus ensemble, qu’ils ne s’aiment plus, mais que les deux aiment toujours leurs enfants. Parler calmement et essayer de garder un ton libre de colère dans la voix. De plus, soyez honnêtes. Mentir ne fera qu’aggraver le sentiment de l’enfant.

  • Ne blâmez pas

 
Indépendamment de ce qui est arrivé et pourquoi, la simplicité est importante lors de la rupture, même si elle cache des parts de vérité. Évitez de donner à vos enfants les détails sordides sur la raison de la séparation, comme l’infidélité, des problèmes de santé mentale, d’alcool ou de drogue. Les parents devraient choisir leurs mots avec soin et utiliser un langage neutre, sans accusation.

Parce que les enfants se voient souvent comme une extension de leurs parents, blâmer l’un des parents est souvent vu comme une attaque personnelle. Vous pourriez plutôt dire quelque chose comme « Ta mère et moi ne sommes plus amoureux. Il vaut mieux se séparer pour être heureux car rester ensemble ne provoquerait que des disputes. »
La clé est de se concentrer sur le changement qui arrive, et sur le simple fait que ce n’est pas la faute de l’enfant Une transition est en cours et il faudra garder en tête leurs émotions, très fortes : leur sécurité et leur bonheur et le fait qu’ils se sentent aimés sont des priorités. Si vos enfants demandent pourquoi, les parents pourraient ajouter: «Ce sont nos problèmes d’adultes, parfois les chosent changent. Ce n’est pas de ta faute et nous veillerons toujours sur toi de la même facon. Les liens amoureux peuvent changer, mais ceux de la famille, jamais ! Souviens toi que tu aura toujours ta Maman, et toujours ton Papa. »

  • Prenez en compte leur âge

 
Un enfant de 6 ans sera plus susceptible d’accepter votre explication sans demander de raison supplémentaire.

Entre 10 et 12 ans, de nouvelles questions peuvent survenir. Ils sont probablement prêts à entendre une raison vraie, mais non une accusation. Si une mère a trouvé un autre partenaire, par exemple, elle pourrait dire: «Je dois passer à autre chose et de faire des choses différentes avec ma vie». Il n’est pas nécessaire d’être aussi brutal que de dire: «J’ai trouvé une autre personne».

Les adolescents peuvent avoir compris la raison pour laquelle vous divorcez et ainsi vous demander des explications. Les enfants plus âgés ont plus de faciliter à accepter l’horrible vérité que les petits, mais essayez d’éviter d’exagérer les aspects négatifs d’un parent.

Quand annoncer le divorce aux enfants ?

  • Planifier cette discussion

 
Tout d’abord, il est nécessaire que la décision soit claire dans la tête des parents avant de la partager avec les enfants. Avant de vous asseoir et d’entamer cette discussion, essayez de vous préparer pour savoir comment vous allez le dire aux enfants (ensemble), et prévoyez également les réponses aux questions difficiles qu’ils peuvent vous poser :
– Théo ne voit jamais son père.. je vais encore te voir Papa ?
– Léa m’a dit que sa mère avait un nouveau copain, c’est ton cas aussi ?
– Je verrai encore Mamie et Papy ?

De plus, il peut être préférable de parler à vos enfants à plusieurs reprises. Trois conversations de 10 minutes sont généralement plus efficaces qu’une discussion d’une heure où vous perdrez certainement leur attention.

  • Impliquez la nounou

 
Si votre enfant a une nounou, ils peuvent être confrontés à des questions concernant votre séparation. Parlez à votre nounou de vos plans pour répondre aux questions des enfants. Une nounou ou baby-sitter régulière devient comme une tante ou un oncle ou un frère plus âgé dans une telle situation et peut contribuer à rassurer les enfants. S’ils voient la nounou être d’accord avec ça, ils commenceront à accepter également.

Une nounou devrait renforcer les paroles des parents- les enfants sont très aimés.

  • Laissez-leur du temps

 
Une fois que les plans sont faits pour les maisons séparées, les enfants devraient avoir un préavis de deux semaines pour traiter l’information. En effet, ils ont besoin de temps. Et assurez-vous d’expliquer à vos enfants comment chaque parent sera impliqué dans leur vie.
 

Comment les rassurer ?

  • C’est normal d’être triste

 
Les parents doivent être là pour leurs enfants, et leur dire qu’ils sont là pour répondre leurs questions et que le fait d’être triste dans cette situation est tout à fait normal. Vous pourriez dire quelque chose de ce type: «Nous sommes tous triste à cause de cette discussion tu sais, mais parfois des décisions difficiles doivent être prises afin de faire ce qui est le mieux pour la vie de famille».

  • Parler de ce qui ne changera pas

 
Peu importe l’âge de l’enfant, renforcez le fait que les choses vont rester les mêmes. Un enfant de 10 ou 11 ans peut comprendre une explication comme «on ne va plus être marié, mais nous sommes toujours vos parents et nous vous aimons : on ne peut divorcer de ses enfants ».
L’important est de leur faire comprendre que leurs deux parents continueront leurs rôles dans l’éducation et qu’ils pourront toujours compter sur les deux. D’ailleurs c’est bien pour cela que vous prenez cette décision ensemble non ?

  • L’Amour, avec un grand A

 
Le but ultime de cette conversation est bien évidemment de dire à vos enfants que l’amour que vous leur porter ne cessera pas. « Nous vous aimons et ça va continuer, les choses peuvent être différentes, mais on va tous s’en sortir ».

 

Ce n’est facile pour personne, mais si vous expliquez le divorce calmement et rationnellement aux enfants, tout en les rassurant constamment sur le fait qu’ils sont aimés, tout ira beaucoup plus en douceur.
 
 



Commenter cet article.