famille monoparentale

Famille monoparentale: 7 difficultés connues

Résolvez vos problèmes avec ces solutions proactives.

Qui est le héros méconnu qui a dit la parentalité est la tâche la plus difficile que vous n’aurez jamais à faire? Des mots plus vrais n’existent pas, mais demandez à n’importe quelle personne de famille monoparentale et il vous dira que le sujet de la garde des enfants est l’un des défis les plus importants.

Vous pouvez élever des enfants dans un ménage monoparental, mais cela ne signifie pas que vous avez à faire cavalier seul. Voici sept problèmes de garde d’enfants et des idées pour les résoudre.

1. Maintenir un équilibre vie privée – travail

En tant que parent isolé dans une famille monoparentale, vous savez combien votre emploi (et paie) est important. Les entreprises ont des cultures différentes: certaines permettent plus de flexibilité et d’autres demandent des horaires fixes. Comprendre le fonctionnement de votre entreprise à ce sujet sera nécessaire pour une bonne organisation au sein de la famille, et cela, même si vous obtenez une promotion exceptionnelle.
« Faites face aux problèmes d’organisation et mettez en place des systèmes de soutien en avance», suggère Leah Klungness, un éminent psychologue et expert monoparental.
Les garde d’enfants les journées de la semaine peuvent inclure une crèche, garderie, assistantes maternelles agrées, baby-sitter ou plus encore. Beaucoup de parents se retrouvent à essayer de combler l’écart entre la fin de la journée scolaire et la journée de travail. Si vous avez des enfants d’âge scolaire, essayez de savoir si l’école de votre enfant offre un transport après l’école vers une garderie ou un centre, ou si au contraire, vous aurez besoin d’aller les chercher directement. Faites de votre mieux pour maintenir une routine pour la semaine de travail, de sorte que votre enfant sache à quoi s’attendre et puisse compter sur une solide routine réconfortante qui comprend l’heure des devoirs pour eux et du temps avec vous.

2. Faire face aux urgences inévitables

Même les plans les plus blindés peuvent mal finir. Qui n’a pas reçu cet appel redouté de l’infirmière de l’école à propos de fièvre d’un enfant ou une robe pleine de vomi? C’est la vie, surtout avec les enfants.
Planifier du temps pour parler avec votre service des ressources humaines sur la possibilité (ou la probabilité) que ces situations surgissent et ainsi vous oblige à faire une sortie rapide. Faites-leur savoir que votre travail est important et demandez si cela va affecter votre situation au travail. Faites des suggestions pour les systèmes que vous pouvez mettre en place à l’avance afin que votre charge de travail ne souffre pas et que votre patron ne se sente pas pris au piège, aussi. Cela est aussi une bonne idée d’avoir les numéros de téléphone de plusieurs personnes sur place qui peuvent aller chercher votre enfant en cas d’urgence. Assurez-vous que l’école a leurs noms sur leur fichier.

3. Voyager pour les affaires

Même si votre travail ne comprend pas la nécessité de voyager fréquemment, des conférences professionnelles ou des retraites de personnel peuvent survenir, nécessitant des nuitées. Avoir un plan en place peut aider à soulager l’anxiété de votre enfant, et la vôtre.
Si le voyage est au cours de la semaine, essayez de prendre des dispositions pour une garde de nuit à votre domicile pour que la routine de votre enfant ne soit pas perturbée. Si vous avez un membre de la famille qui peut rester avec votre enfant, cela peut être une grande opportunité. Une autre option est d’organiser une soirée pyjama pour votre enfant à la maison d’un camarade de classe, offrant une garde réciproque plus tard.
Avant de partir, planifiez du temps pour parler avec votre enfant par téléphone ou Skype lorsque vous êtes absent. Les petits enfants pourront également profiter de l’occasion pour en apprendre davantage sur l’endroit où vous avez voyagé. Ramenez un souvenir qui leur fait sentir une partie de votre expérience.

4. Changer de plan

Un enfant malade est une situation assez mauvaise, mais une nounou malade peut être encore pire! La journée de travail commence et votre prestataire a appelé pour vous dire qu’elle ne pourrait pas venir aujourd’hui, juste au moment où vous vous demandiez si le chemisier rouge serait mieux que le bleu marine pour la réunion de cet après-midi. Assurez-vous d’avoir un plan B pour la garde d’enfants. Certains employeurs remboursent même ou fournissent ce service à leurs employés.
Cela est également une bonne idée d’identifier un ou deux voisins qui ont des horaires flexibles et qui peuvent vous donner un coup de main certains jours ou jusqu’à ce que votre garde arrive. Si vous comptez sur vos amis ou voisins en cas d’urgence, assurez-vous de rendre la pareille avec une faveur ou montrez votre appréciation avec un repas cuisiné à la maison par exemple.

5. Obtenir du temps pour soi

« Les parents célibataires ont tendance à être des parents hélicoptères, car nous nous sentons coupable. Nous tentons de prendre soin de chaque chose autour de nous, dans le foyer, pour les enfants… pour assurer notre structure de famille, plutôt que de trouver l’équilibre dont nous avons besoin. »
Entre les soins aux enfants, la maison et le travail, ce type de comportement vous aura brûlé en une seconde pendant la semaine de travail car vous n’aurez le temps de recharger vos batteries. Vous avez besoin – et méritez – une pause, même si elle est seulement de 15 minutes par jour. Si votre enfant est assez vieux pour comprendre, faites lui savoir que votre corps a besoin de repos et prenez tranquillement un bain ou lisez paisiblement pendant qu’ils font leurs devoirs ou jouent dans une autre pièce. Si vos enfants sont encore trop petits, trouvez quelques moments de calme pour vous les soirs de semaine lorsqu’ils sont endormis.
Cela n’est pas une indulgence, mais une nécessité. Plus vous êtes reposé et détendu, plus votre famille sera heureuse.

6. Trouver une garde d’enfants pour une nuit

Vous avez certainement hâte d’avoir un weekend au calme avec vos enfants, mais avoir du temps de jeu pour vous est également une partie de la recette, au moins à l’occasion. Si vous prévoyez une nuit dehors, appelez vos amis et planifiez une garde de nuit réciproque. Ceci est une situation gagnant-gagnant et une réduction des coûts.
Si vos plans week-end prennent une certaine régularité, envisagez l’embauche d’une baby-sitter étudiante pour garder votre enfant par exemple. Les adolescents facturent généralement des taux inférieurs pour leurs services que les gardes plus matures et peuvent fournir beaucoup de temps de jeu à vos enfants.

7. Payer la garde d’enfants

Ce n’est pas un secret que les gardes d’enfant peuvent devenir chères au fil du temps. La sécurité de votre enfant doit toujours être votre première préoccupation, alors lésinez sur la qualité des gardes n’est certainement pas une option.
Les aides de la famille, gardes réciproques ou encore une nounou pour les enfants de plusieurs familles restent des solutions faciles pour baisser ces couts.
En savoir plus sur 6 façons de réduire les dépenses de garde des enfants
 
 
Faire partie d’une famille monoparentale reste un défi aujourd’hui. Cela ne peut pas être toujours facile, mais avec planification et soutien, vous pourrez trouver des jours de rire, de facilité et plus de joie que vous ne pensez possible.
 
 



Commenter cet article.